Records du Monde d’Avions
établis en Champagne de 1908 à 1913
Vitesse, Distance, Altitude, Passagers, etc.

Evènements et records du Monde d’aéroplanes

Records du Monde d’aviation réalisés en CHAMPAGNE 1909-1913


DISTANCE

Pilote

Appareil

Lieu

Date

Kilomètre

Farman Farman Reims 30 octobre 39 Km
Paulhan Voisin Reims 25 Aout 1909 139 Km
Latham Antoinette Reims 26 Aout 1909 154.6 Km
H.Farman Farman Reims 27 Aout 1909 180 Km
H.Farman Farman Mourmelon 3 Novembre 1909 234.2 km
Labouchère Antoinette Reims 9 Juillet 1910 340 Km
Olieslaegers Blériot Reims 10 Juillet 1910 392.7 Km

 

VITESSE

Pilote

Appareil

Lieu

Date

Km/heure

Curtiss Curtiss Reims 23 Aout 1909 69.8 Km/h
Blériot Blériot Reims 24 Aout 1909 74.3 Km/h
Blériot Blériot Reims 28 Aout 1909 76.9 Km/h
Morane Blériot Reims 10 Juillet 1910 106.5 Km/h
Nieuport Nieuport Châlons-Ch 11 Mai 1911 119.7 Km/h
Nieuport Nieuport Châlons-Ch 16 Juin 1911 130 Km/h
Nieuport Nieuport Châlons-Ch 21 Juin 1911 133.1 Km/h
Védrines Deperdussin Reims 13 Juillet 1912 170.7 Km/h
Prévost Deperdussin Reims 29 Septembre 1913 200.8 Km/h

 

ALTITUDE

Pilote

Appareil

Lieu

Date

Mêtres

Latham Antoinette Reims 20 Aout 1909 155 m
de Lambert Wright Reims 18 Octobre 1909 300 m
Latham Antoinette Châlons-Ch 1 Octobre 1909 453 m
Latham Antoinette Mourmelon 7 Janvier 1910 1 000 m
Latham Antoinette Reims 7 Juillet 1910 1 384 m
Wynmalen Farman Mourmelon 1 Octobre 1910 2 780 m
Loridan Farman Reims 9 Octobre 1911 3 200 m

 

1908 : Records du Monde d’Avions en Champagne

Septembre 1908

29 septembre au camp-école d’aviation de Châlons-en-Champagne record de distance pour Henry Farman avec 39 km.

30 septembre au camp-école d’aviation de Châlons-en-Champagne Henry record de Durée pour Henry Farman avec 43 minutes. Record porté à 44mn32s le 2 Octobre.

Octobre 1908

30 Octobre Henry Farman réalise le 1er voyage du Monde en avion d’une ville à une autre. Il vole de la plaine de Chalons-Champagne au Domaine Pommery à Reims

1909 : Records du Monde d’Avions en Champagne

Mai 1909

12 mai, au camp-école d’aviation Farman de Châlons-en-Champagne Henry Farman sur son aéroplane, malgré un vent gênant, fait un vol de 12 km selon les uns, moins de trois minutes selon les autres.

18 mai, au camp-école d’aviation Levavasseur-Antoinette de Bouy en Champagne, Hubert Latham réalise un vol avec passager sur l’Antoinette de Levavasseur, il emmène René Demanest.

20 mai, dans la matinée, au camp-école d’aviation Levavasseur-Antoinette de Bouy-en-Champagne, Hubert Latham sur Antoinette réussit un vol de 12 mn 50 s après avoir effectué une série de vols en huit au-dessus du petit bois qui borde l’aérodrome de Bouy. Ensuite, il prend à bord Jean Bunau-Varilla et Jean Gobron, faisant avec chacun d’eux un vol sur 800 m. Les décollages s’effectuent en légère montée.

21 mai, au camp-école d’aviation Levavasseur-Antoinette de Bouy-en-Champagne, Hubert Latham réalise un vol de 9 mn en atteignant 25 m de hauteur sur l’Antoinette. Au-dessus du petit bois, il lâche les commandes des deux mains pour saluer un des journalistes du quotidien Le Matin.

21 mai, au camp-école d’aviation Levavasseur-Antoinette de Mourmelon-le-Grand en Champagne, René Demanest effectue un vol de 13 mn 23 s à 72 km/h sur le monoplan Antoinette.

22 mai au camp-école d’aviation Levavasseur-Antoinette de Bouy en Champagne Hubert Latham bat ses records de durée de vol et de distance du 30 avril, sur « Antoinette IV ». Il vole pendant 37 mn 37 s et atteint 40 m de hauteur.

31 mai, de grands travaux sont entrepris à Reims-Bétheny par de Grandes Marques de Champagne pour préparer le 1er meeting d’avions du Monde :

  • constitution d’une gare spéciale au Fresnois,
  • goudronnage de la route de Neufchâtel,
  • agrandissement du champ de courses par location des terrains, le long de la ligne de chemin de fer,
  • terrassements pour création de places pour automobiles.

  • En mai, le temps a été pluvieux et le sol est lourd.

Juin 1909

5 juin, au camp-école d’aviation Levavasseur-Antoinette de Bouy en Champagne Hubert Latham qui n’a débuté son apprentissage du pilotage de l’Antoinette qu’au mois de février dernier accomplit des progrès spectaculaires. Il détient presque tous les records du terrain. Il effectue ce jour sur le grand monoplan « Antoinette V » un vol de 1 h 07 mn 37 s. Il monte à 40 m de hauteur, survole un bois et se dirige vers la campagne. Il revient au terrain alors que la pluie est tombée, est acclamé par la foule et porté en triomphe. Il bat ce jour les records d’endurance des monoplans et de vol mécanique français. Un sérieux concurrent de plus pour Bétheny, sans aucun doute.

6 juin, Hubert Latham remporte le prix Ambroise Goupy. Ce prix de 1000 francs offert à la Ligue nationale aérienne par A. Goupy récompense le 1er aviateur qui franchira à travers champs une distance minimale de 5 km en ligne droite. Ce jour, départ de Latham sur le petit « Antoinette IV » à 19 h 51 mn. Il parcourt 5,5 km et arrive au point extrême à 19 h 56 mn, soit 4 mn 47 s à 60 m de hauteur. Vitesse aller 90 km/h, vitesse retour 50 km/h (vente de face), durée totale du vol 14 mn.

7 juin, au camp-école d’aviation Levavasseur-Antoinette de Bouy en Champagne, Hubert Latham enlève successivement sur le petit « Antoinette IV » plusieurs passagers à qui il fait découvrir les surprises de l’aéroplane : le capitaine Burgeat, le lieutenant Chary, son mécano Cousin, puis 12 mn de vol avec un correspondant du Daily Mail, dans les bourrasques de vent. Personne n’est rassuré, Latham est hilare. Légères avaries à l’atterrissage qui se fait vent de travers. Une légende est en train de naître.

8 juin, au camp-école d’aviation Levavasseur-Antoinette de Bouy en Champagne, ce matin là, Hubert Latham expérimente un vol à bord de son « Antoinette III » par vent latéral de 25 km/h. A 6 h 30, il réussit un tour de piste sans incident. A 7 h 30, décollage en 50 mètres de roulage, il prend de la hauteur (30 m) et s’éloigne vers Mourmelon puis retour, allumage coupé, avec remise de gaz près du sol. Cette expérience est répétée trois fois, le dernier atterrissage s’effectuant en vol plané.

12 juin, au camp-école d’aviation Farman de Châlons en Champagne, Henry Farman qui a retrouvé une machine effectue des essais. Il fait deux tours de l’aérodrome. Lui aussi, se pose des questions sur son moteur. Pas de soucis de moteur en revanche pour Hubert Latham. Le nouveau V8 Antoinette de 55 ch fait merveille sur le petit monoplan « Antoinette IV ». Il réalise un vol de 40 km en 39 mn, passant au-dessus de la route et du petit bois. En fin de vol, à 60 m de hauteur, il descend et se pose en vol plané. Quelle maîtrise !

13 juin, au camp-école d’aviation Levavasseur-Antoinette de Bouy-en-Champagne, le vent est fort lorsqu’à 17 heures, Latham exécute un vol de 3 km à 10 m de hauteur, et une rafale plaque au sol l’« Antoinette IV » qui subit des dégâts nécessitant réparation.

13 juin, au camp-école d’aviation Levavasseur-Antoinette de Bouy-en-Champagne, le vent est fort lorsqu’à 17 heures, Latham exécute un vol de 3 km à 10 m de hauteur, et une rafale plaque au sol l’« Antoinette IV » qui subit des dégâts nécessitant réparation.

16 juin, au camp-école d’aviation Farman de Châlons-en-Champagne, Monsieur Cockburn, client de Farman, monte l’appareil mais après un vol de 500 m il coupe brusquement les gaz. Le biplan tombe, cassant l’un des montants de la cellule. Le lendemain, après réparation, Farman fera un vol de contrôle de 200 m.

19 juin, au camp-école d’aviation Levavasseur-Antoinette de Bouy-en-Champagne, Hubert Latham tient l’air 34 mn le matin sur « Antoinette IV ». Il s’arrête pour réparer une roue, faire le plein et l’après-midi fait deux vols de 15 mn.

23 juin, au camp-école d’aviation Levavasseur-Antoinette de Bouy-en-Champagne, Hubert Latham exécute un vol rapide de 5 mn sur « Antoinette IV ». Il atterrit en planant. Au 2ème vol, il grimpe à 50 m de hauteur, durée 12 mn, prestation interrompue par le bouchon du carburateur qui a sauté. Latham clôture ici sa série d’essais qu’il a engagés sur sa machine avec la traversée de la Manche par une suite de petits vols avec un vent de 25 km/heure qui souffle dans le détroit du Pas de Calais.

25 juin, au camp-école d’aviation Levavasseur-Antoinette de Bouy-en-Champagne, Hubert Latham s’entraîne à 3 ou 4 m de hauteur, ce qui le conduit à un atterrissage assez dur qui endommage son « Antoinette IV ».

25 juin, au camp-militaire école d’aviation de Mourmelon en-Champagne, le Roi de Bulgarie découvre le berceau mondial de l’aviation.

27 juin, au camp-école d’aviation Farman de Châlons-en-Champagne, le fils d’un sénateur des Ardennes, pilote émérite d’automobile et industriel de l’automobile installé à Billancourt, Jean Gobron fait ses débuts d’aviateur sur un biplan Voisin qu’il a doté d’un moteur Gobron-Brillié de 60 ch. Il réussit du premier coup un parcours en trois reprises sur plus de 15 km. Les sportifs seraient-ils plus adroits que les inventeurs ingénieurs ?

28 juin, au camp-école d’aviation Farman de Châlons-en-Champagne, Henry Farman réussit un vol de 21 mn avec son biplan Farman.

28 juin, à Mouzon en Champagne-Ardenne, Roger Sommer emmène son fils de cinq ans sur un appareil de sa fabrication.

Juillet 1909

3 juillet,

  • au camp-école d’aviation Levavasseur-Antoinette de Bouy-en-Champagne, Hubert Latham tourne au-dessus du camp pendant 1 h 17 mn.
  • au camp-école d’aviation Farman de Châlons-en-Champagne, après un premier vol seul, Jean Gobron prend à son bord deux passagers, Mme Colliex, femme du bureau technique des ateliers Voisin et d’Almeïda. Le vol dure cinq minutes à 5 m d’altitude.

5 juillet :

  • au camp-école d’aviation de Châlons-en-Champagne, Jean Gobron ne peut bénéficier du prix des 500 m de l’Aéro-Club de France malgré qu’il ait dépassé largement cette distance car il n’a pu s’assurer la présence d’un commissaire de contrôle ;
  • premier vol de Roger Sommer sur biplan Henri Farman à moteur Vivinius. Il effectue des vols de 2 à 3 km sur le circuit en s’élevant à 10 m.
  • après un vol de plusieurs minutes, Henry Farman confie son nouvel appareil à son élève écossais, Cockburn. Après un petit vol, l’avant d’un patin bute au sol. La machine se pose avec quelques avaries.

7 juillet, au camp-école d’aviation Farman de Châlons-en-Champagne, Roger Sommer, élève pilote de Henry Farman, sur son biplan H-Farman, réussit un vol de 30 mn.

8 juillet, au camp-école d’aviation Farman de Châlons-en-Champagne. Malgré un vent violent et irrégulier de 20 km/h, Jean Gobron réussit un vol de 7 mn à 12 m du sol sur biplan Voisin à moteur Gobron. Jean Gobron gagne le prix des 500 m de l’Aéro-Club de France, avec un vol de 5 mn 5 s. Malgré un vent fort, il exécute deux vols de 5 mn à 20 m d’altitude. Il pilote un biplan Voisin à moteur Gobron-Brillié.

11 juillet :

  • au camp-école d’aviation Farman de Châlons-en-Champagne, Jean Gobron exécute plusieurs vols de 10 mn à 20 m de hauteur.
  • au champ de manœuvres de Mourmelon en Champagne, Demanest exécute deux vols de 10 mn, mais dans un virage, un coup de vent rabat au sol son monoplan d’une hauteur de 30 m. L’appareil est brisé, Demanest est blessé.

15 juillet, au camp-école d’aviation Farman de Châlons-en-Champagne, Roger Sommer, élève pilote de Henry Farman, poursuit ses vols, deux de 15 et 19 mn à 10 m d’altitude, un de 27 mn à 20 m de hauteur puis un second vol à travers la campagne jusqu’à Valdenay à 6 km et revient à son hangar, soit 12 km en 12 mn.

18 juillet, au camp-école d’aviation Farman de Châlons-en-Champagne, Roger Sommer vole 30 mn avec douze litres d’essence (c’est un record de sobriété, les moteurs avalant 40 à 50 litres à l’heure). Roger Sommer, élève pilote de H. Farman, tient l’air pendant 1 h 4 mn approchant de 3 mn le record de Latham.

19 juillet, au camp-école d’aviation Farman de Châlons-en-Champagne sur son biplan H-Farman III, Henry Farman part à 20 h 17 mn 30 s et fait dans la nuit, un vol de 1 h 23 mn, battant tous les records français. Mais il n’est pas homologué (les commissaires de l’Aéro-Club de France ne pouvant valider une performance dans l’obscurité). Le record de Latham en 1 h 7 mn 37 s reste valable. Plusieurs Français sont en train de mettre à mal les records des Wright.

20 juillet, au camp-école d’aviation Farman de Châlons-en-Champagne :

  • Roger Sommer, élève de H. Farman, effectue trois vols de 10 mn, 18 mn et 6 mn puis un autre long vol de 45 mn. Le lendemain, 21 juillet, il tient l’air 38 mn.
  • Expérimentant pour la première fois un nouvel appareil destiné à son élève Cockburn (le H-Farman IV), Henry Farman s’élève facilement au 1er essai. Il fait alors monter son élève à ses côtés et un tour de piste complet. Farman estime avoir battu le record du poids enlevé. Cockburn (solide joueur de rugby) pèse 92 kg et Farman 74 kg, plus 40 kg d’essence et d’huile, soit 205 kg au total.
  • Au camp de Mourmelon-le-Grand (Marne) entre 19 h 20 et 20 h 45, le capitaine Médéric Burgeat s’entraîne sur son monoplan Antoinette. Fort-Myers (Floride), Etats-Unis Orville Wright exécute un vol de 1 h 20 au-dessus du terrain, en effectuant des manœuvres montrant la maniabilité de l’appareil.

21 juillet, au camp-école d’aviation Farman de Châlons-en-Champagne :

  • Après avoir commencé son entraînement à Issy- les-Moulineaux puis à Port-Aviation, Henry Fournier (biplan Voisin, moteur italien dont il est revendeur en France) continue ses vols à Chalons. Il effectue six vols de chacun deux tours de piste. Manifestement, il est prêt pour le 1er meeting d’avions du Monde organisé à Reims-Bétheny dans un mois par les Grandes Marques de Champagne.
  • Chef du bureau de dessin des ateliers Voisin à Billancourt, Maurice Colliex exécute un tour de piste sur un biplan Voisin à moteur Antoinette.Le 21 juillet, au camp de Mourmelon en Champagne, sur son Antoinette, le capitaine Burgeat exécute un vol sur 600 mètres.

22 juillet, au camp-école d’aviation Farman de Châlons-en-Champagne :

  • Henry Farman fait un vol de 17 mn, puis il accroche un lampion à son appareil, fait un tour de piste, puis vole à 30 m de hauteur. De son côté, James Cockburn (biplan H-Farman) vole sur 11 km à 8 m de hauteur. Il s’est inscrit pour le 1er meeting d’avions du Monde organisé par les Grandes Marques de Champagne à Reims-Bétheny.
  • Roger Sommer bat son propre record, il vole 1 h 05 mn et 30 s.

26 juillet, au camp-école d’aviation Farman de Châlons-en-Champagne, Roger Sommer (biplan H-Farman) tient l’air pendant 1 h 23 mn 30 s, en évoluant autour de l’aérodrome. Encore un sérieux candidat pour le 1er meeting d’avions du Monde organisé par les Grandes Marques de Champagne à Reims-Bétheny.
A deux reprises, au cours d’un vol ultérieur, il vire à 1 km au-delà de la commune de Vadenay (vol de 6 à 40 m de hauteur). C’est le record français de distance, non homologué. Par ailleurs, James Cockburn (biplan H-Farman) fait plusieurs vols de 10 m.

Août 1909

Grand Prix de Champagne de la durée de vol:
  • Le 7 Août 1909 au camp d’aviation de Champagne, nouveau record du Monde de la durée de vol en Avion par Roger Sommer durant 2h 27s sur biplan Farman
Le Prix MOËT & CHANDON de l’altitude
  • 20 Août 1909 au Prix MOËT & CHANDON de l’altitude nouveau record du Monde avec 155 mètres par Latham sur Antoinette

Du 22 au 29 août 1909, à Reims-Betheny, se tient le 1er meeting d’avions du Monde organisé par les Grandes Marques de Champagne.
Plus d’un millions de spectateurs y assistent. De nombreux records du Monde seront battus lors des compétitions pour la coupe Gordon-Benett.
Et les Grands Prix :

Grand Prix de Champagne de la distance :

  • 25 Août 1909 au Grand Prix de Champagne de la distance, nouveau record du Monde avec 134 Km de Louis Paulhan sur Voisin
  • 26 Août 1909, au Grand Prix de Champagne de la distance, nouveau record du Monde avec 154,6 Km de Hubert Latham sur son Antoinette n° 29  en  2 heures, 18 minutes et 9 secondes.
  • 27 Août 1909 au Grand Prix de Champagne de la distance, nouveau record du Monde avec 180Km de Henry Farman sur Farman
Le Prix HEIDSIECK Monopole et Louis ROEDERER de la vitesse (sur 30 km) :
  • 23 Août 1909 au Prix HEIDSIECK et Louis ROEDERER de la vitesse nouveau record du Monde avec 69,8Km/h de Glenn H-Curtiss sur Curtiss
  • 24 Août 1909 au Prix HEIDSIECK et Louis ROEDERER de la vitesse nouveau record du Monde avec 74,3Km/h de Louis Blériot sur Blériot
  • 28 Août 1909 au Prix HEIDSIECK et Louis ROEDERER de la vitesse nouveau record du Monde avec 76,9Km/h de Louis Blériot sur Blériot
Le Prix Veuve CLICQUOT-PONSARDIN des passagers
Le Prix POMMERY du tour de piste
Le Prix MUMM des aéronats.

Septembre 1909

16 septembre 1909, au camp de Châlons-en-Champagne, H Latham effectue un 1er tour de piste sur Antoinette. Au second tour, à la tombée de la nuit, il vole très bas et tombe de 15 m, brisant l’aile gauche de son monoplan et sa béquille d’atterrissage.

17 septembre 1909, au camp de Châlons-en-Champagne, Hubert Latham effectue un vol de 15 mn sur un monoplan Antoinette à gauchissement nouvellement construit.

Octobre 1909

1er octobre, au camp-école d’aviation de Châlons-en-Champagne nouveau record du Monde de l’altitude avec 453 mètres par Hubert Latham sur Antoinette

22 octobre, Elise Deroche (ou Baronne de Laroche), élève de l'école de pilotage Voisin de Châlons-en-Champagne réalise son premier vol solo.

Novembre 1909

3 novembre, à Mourmelon en Champagne nouveau recorde du Monde de distance de Henry Farman avec 234,2 Km sur Farman



1910 : Records du Monde d’Avions en Champagne

Janvier 1910

7 janvier, au camp-école d’aviation de à Mourmelon en Champagne nouveau record du Monde de l’altitude avec 1 000 mètres par Hubert Latham sur Antoinette

Mars 1910

8 mars au camp école Voisin de chalons en Champagne, 1er licence de Femme pilote attribuée à Elise Deroche ( ou Baronne de Laroche). Formée par Léon Delagrange.sur Biplan Voisin (moteur ENV) elle obtient le Brevet N°36.

Mai 1910

7 mai à l'école de l'air de Mourmelon en Champagne l'entreprise Antoinette imagine et construit le 1er simulateur de pilotage d’avion. Il permet d’entraîner les pilotes des monoplans Antoinette en restant au sol.

Juin 1910

9 juin au camp de Chalons en Champagne départ du 1er vol de reconnaissance militaire aérienne organisé par le Capitaine Marconnet et le Lieutenant Frequant de l'armée française. L’avion utilisé est un monoplace biplan Farman , qui en 2 heures et demi couvre 145 kilomètres pour atteindre Vincennes. Le Lt Fequart pilote l'avion tandis que le Cne Marconnet, prend des photos, coincé dans le petit espace situé entre le siège du pilote et le moteur de l'avion. Pendant le vol, les photographies de routes, voies ferrées villes et campagne démontrent l’intérêt majeur de l’aviation pour la reconnaissance et observation militaires.

9 juin, au champ d’aviation de Mourmelon, en Champagne, le lieutenant pilote, Albert Féquant et le Capitaine, Charles Marconnet décollent sur leur Farman pour rejoindre Vincennes et battre ainsi le record du Monde de Distance en 2 h 30.

Juillet 1910

3 juillet la Champagne ouvre sa 2ème Grande Semaine Aéronautique sur le modèle du 1er meeting mondial d’Avions du Monde organisé par de Grande marques de Champagne fin Aout 1909 : 76 avions en compétition (29 monoplans et 47 biplans).

9 juillet à la 2ème Semaine d’aviation de Champagne nouveau record du Monde de la distance avec 340 Km de René Labouchère sur Antoinette

10 juillet à la 2ème Semaine d’aviation de Champagne nouveau record du Monde de la distance avec 392,7 Km de Jan Olieslaegers sur Blériot

10 juillet à la 2ème Semaine d’aviation de Champagne nouveau record du Monde de Vitesse avec 106,5 Km/h de Léon Morane sur Blériot

Septembre 1910

27 septembre en Champagne Roger Sommer fait décoller le 1er avion du monde bimoteur et biplan.

Octobre 1910

1er octobre, au camp-école d’aviation de Mourmelon en Champagne nouveau record du Monde de l’altitude avec 2 780m par Wynmalen sur Farman

23 octobre à Mourmelon en Champagne, un cousin du roi Alfonso d'Espagne apprend à piloter sur monoplan Antoinette. Don Alfonso d'Orléans et Bourbon, Infant d’Espagne et lieutenant dans l'armée espagnole devient le premier pilote royal.

1911 : Records du Monde d’Avions en Champagne

Mai 1911

11 mai, au camp-école d’aviation Nieuport de Reims en Champagne, nouveau record du Monde de Vitesse avec 119,7 Km/h de Nieuport sur Nieuport

Juin 1911

16 juin, au champ d’aviation de Châlons-en-Champagne, nouveau record du Monde de Vitesse avec 130 Km/h de Nieuport sur Nieuport

21 juin, au champ d’aviation de Châlons-en-Champagne, nouveau record du Monde de Vitesse avec 133,1 Km/h de Nieuport sur Nieuport

Juillet 1911

9 juillet, au camp-école d’aviation de Mourmelon en Champagne nouveau record du Monde de l’altitude avec 3 200m par Loridan sur Farman

1912 : Records du Monde d’Avions en Champagne

Juillet 1912

13 juillet, au camp-école d’aviation Deperdussin de Reims en Champagne, nouveau record du Monde de Vitesse avec 170,7 Km/h de Védrines sur Deperdussin

1913 : Records du Monde d’Avions en Champagne

Septembre 1913

29 septembre, au camp-école d’aviation Deperdussin de Reims en Champagne nouveau record du Monde de Vitesse avec 200,8 Km/h de Prevost sur Deperdussin