1909 / Monoplan Nieuport

1er meeting d'avions au Monde en Champagne

3 monoplans Nieuport la 2me Grande Semaine dAviation de Champagne de 1910

La seconde Grande semaine de Reims se déroule du 3 au 10 juillet 1910. Les organisateurs comptent un nombre record de participants : 60 pilotes et 67 aéroplanes ! Comme à son habitude, le président de la République Armand Fallières est là, une place lui étant désormais réservée dans la tribune à chaque meeting aérien important. La lutte s’annonce serrée entre les biplans, désormais familiers des spectateurs, et les nouveaux monoplans de sport. Les journalistes notent l’apparition du premier monoplan Nieuport, piloté par Albert Niel (brevet n° 104) qui dispose de deux avions : un monoplan à moteur 5-cyl Anzani de 50 ch pour les épreuves de vitesse et un second monoplan à moteur Darracq 2-cyl de 25 ch pour l’endurance.

Chez Blériot, autre fameux constructeur de monoplans, Alfred Leblanc et Léon Morane ont préparé chacun deux appareils, l’un à moteur Gnome 7-cyl et Anzani 60 ch, l’autre à moteur Gnome 14-cyl. Chez Hanriot, même choix. Chez Henry Farman, Henri Jullerot (brevet n° 61) dispose d’un biplan à moteur Gnome 50 ch et d’un second appareil à moteur ENV de 60 ch comme Maurice Tétard. Il est secondé sur un Farman-Gnome par le jeune Charles T. Weymann (considéré comme Américain car né le 2 août 1889 à Port-au-Prince à Haïti, mais pilotant en France il a demandé et obtenu la nationalité française). Pecquet, lui, a trois biplans Sanchez-Besa préparés de manière différente dotés du même moteur ENV de 60 ch. Chez Voisin, de Ridder, Henri Brégi (brevet n° 26 obtenu en décembre 1909), Métrot et Colliex se sont attribués un biplan spécial allégé (475 kg) type course.

De Retour d’Argentine où il a effectué de nombreux vols dont un de nuit le 10 mars, l’ex jockey (il est surtout ingénieur chimiste de formation) Emile Aubrun s’est inscrit dans tous les meetings de la saison avec la machine qui semble être la meilleure du moment, un Blériot-Gnome4. Dubonnet dispose d’un nouveau moteur Panhard & Levassor, développant maintenant 45 ch pour un poids de 95 kg. Employé et pilote chez Levavasseur depuis sa première machine volante en 1903, Charles Wächter se tue le premier jour sur son monoplan Antoinette(rupture d’une aile). L’aviateur belge Daniel Kinet, directeur de l’école Farman à Mourmelon, se tue le samedi 9 juillet à Gand en Belgique. Ces deux morts endeuillent le second meeting de Reims, si prometteur. Aux mains du jeune René Labouchère, 20 ans, breveté en avril 1910 (n° 86), un antique monoplan Antoinette à moteur 50 ch Antoinette bat le record du monde de distance au cours de la journée du 9 juillet, avec 340 kilomètres parcourus en 4 h 37 mn, une performance à la portée de Dubonnet, mais ce record est effacé par Jan Olieslagers le jour suivant, pilotant un Blériot Gnome : le Belge parvient à voler sur 392,700 kilomètres. Au cours du meeting, Henry Farman avec un biplan Farman-Gnome donne son baptême de l’air à l’écrivain Anatole France. Le monoplan Blériot-Gnome 7-cyl de 50 ch semble imbattable dans les épreuves d’endurance.

Equipé du puissant 14-cyl de 100 ch, les machines sont imbattables en vitesse. Léon Morane décroche à Reims le très convoité record du monde de vitesse, avec 106,500 km/h5. Sa mécanique ne lui permettant pas de défendre ses chances, Dubonnet renonce aux compétitions d’aéroplanes. Panhard & Levassor qui présente deux nouveaux moteurs, un 6-cyl de 55 ch et un 4-cyl de 75 ch et Tellier continuent, pensant que le véritable marché sera l’armée. Malheureusement, Tellier, seul client, fera faillite en fin d’année 1911.

C’est dans l’aérostation que Dubonnet trouve moyen d’assouvir sa passion des performances. De fait, il laisse son nom à la postérité en battant début janvier 1912 sur le Condor III le record du monde de distance en ballon, 1 954 km, effaçant des tablettes le prestigieux record établi par le comte Henry de La Vaulx en octobre 1900 sur le ballon Le Centaure. Pendant la guerre, Dubonnet aide Tellier à remonter une entreprise de construction aéronautique. Il disparaît le 4 octobre 1950.

En compagnie d’autres aviateurs français (Henri Péquet, Marcel Paillette, Henri Brégi et Valleton), Emile Aubrun et son mécanicien Armand Prévost furent invités à Buenos Aires par Jorge Newbery, président de l’Aéro-Club d’Argentine aux frais de la République d’Argentine qui voulait fêter ainsi le centenaire de son indépendance. Aubrun emportait avec lui ses deux monoplans Blériot. Possesseur du brevet de pilote français n° 21, il lui fut décerné le brevet n° 1 de pilote argentin.

Léon Morane, Leblanc, Delétang, Wagner, Sommer, Jullerot et Marthe Niel disposent de deux aéroplanes chacun ; Henri Péquet, lui, fait mieux : il dispose de trois machines. Les industriels ont investi beaucoup sur ce meeting, qui doit déclencher des commandes de la part de l’armée française.

Les 3 monoplans Nieuport la 2me Grande Semaine dAviation de Champagne du 3 au 10 juillet 1910 taient pilots par Niel et Nogus.

Concurrents du second meeting de Reims disput en juillet

N° Pilote Aéroplane Moteur
1 W De Mumm (D) Antoinette ENV 60 ch
2 R Labouchère Antoinette 50 ch
3 R Thomas Antoinette 50 ch
4 Ch Wächter Antoinette 50 ch
5 Wiencziers Antoinette 50 ch
6 J Balsan Blériot Labor 70 ch
7 A Leblanc Blériot Gnome 50 ch
8 A Leblanc Blériot Gnome 100 ch
9 L Morane Blériot XI-2 Anzani 60 ch
10 L Morane Blériot Gnome 100 ch
11 E Aubrun Blériot Gnome 50 ch
12 G Cattaneo (I) Blériot Gnome 50 ch
13 J Mamet Blériot Gnome 50 ch
14 J Olieslagers (B) Blériot Anzani 60 ch
15 André Noël Blériot Anzani 35 ch
16 Lt Acquiviva Blériot Gnome 50 ch
17 L Wagner Hanriot Clerget 50 ch
18 L Wagner Hanriot Clerget 100 ch
19 F Delétang Hanriot Clerget 50 ch
20 F Delétang Hanriot Clerget 100 ch
21 E Dubonnet Tellier Panhard 45 ch
22 A Niel Nieuport Anzani 50 ch
23 A Niel Nieuport Darracq 25 ch
24 M Noguès Nieuport Darracq 25 ch
25 Werner Pischoff Darracq 35 ch
26 E Bunau-Varilla Voisin ENV 60 ch
27 M Efimoff Voisin ENV 60 ch
28 J Dufour Voisin Labor 70 ch
29 J Bielovucic Voisin ENV 60 ch
30 A De Ridder (B) Voisin sp ENV 60 ch
31 H Brégi Voisin sp ENV 60 ch
32 R Métrot Voisin sp ENV 60 ch
33 R De la Roche Voisin ENV 60 ch
34 M Colliex Voisin sp ENV 60 ch
35 M Efimoff Farman Gnome 50 ch
36 Van den Born (B) Farman Gnome 100 ch
37 J Christiaens (B) Farman Gnome 50 ch
38 J Fischer (B) Farman ENV 60 ch
39 N Kinet (B) Farman Gnome 50 ch
40 R Martinet Farman Gnome 50 ch
41 H Jullerot Farman ENV 60 ch
42 H Jullerot Farman sp ENV 60 ch
43 L Cheuret Farman ENV 60 ch
44 Weymann (US) Farman Gnome 50 ch
45 Albert Frey (D) Farman Gnome 50 ch
46 M Tétard Farman ENV 60 ch
47 G Chavez Farman Gnome 50 ch
48 De Baeder (B) Farman Wolseley 60 ch
49 Lt Féquant Farman Gnome 50 ch
50 Lt Cammermann Farman Gnome 50 ch
51 - 53 H Pecquet Sanchez-B ENV 60 ch
54 Ch De Lambert Wright B-Marre 25 ch
55 R Gasnier Wright B-Marre 25 ch
56 Cap A Etévé Wright B-Marre 25 ch
57 L Breguet Breguet Gnome 50 ch
58 Hesne/Bathiat Breguet Gnome 50 ch
59 Lt Cammermann Savary ENV 60 ch
60 André Frey Savary ENV 60 ch
61 De Laborie Savary ENV 60 ch
62 R Sommer Sommer Gnome 50 ch
63 R Sommer Sommer sp Gnome 50 ch
64 Verstraeten (B) Sommer Gnome 50 ch
65 André Bouvier Sommer Gnome 50 ch
66 A Crochon Sommer Gnome 50 ch
67 G Legagneux Sommer Gnome 50 ch
68 Lindpaintner Sommer Gnome 50 ch
69 Jean Daillens Sommer Gnome 50 ch
70 De Petrowsky Sommer Gnome 50 ch
71 P de Lesseps Sommer Gnome 50 ch
72 E Aubrun Deperdussin Gnome 50 ch
73 R Cordonnier Hanriot Clerget 50 ch
74 G Dubreuil Hanriot Clerget 50 ch
75 F Durafour Hanriot Darracq 25 ch
76 M Hanriot Hanriot Clerget 50 ch
77 X Martin Hanriot Clerget 50 ch
78 M Valentin Hanriot Clerget 50 ch
79 Vasseur Hanriot Darracq 25 ch
80 R Vidart Deperdussin Gnome 50 ch
81 B Dickson Farman Gnome 50 ch
82 L Gaudart Voisin ENV 60 ch
83 Lindpaintner Voisin Antoinette 50 ch
84 G P Kuller (NL) Antoinette Antoinette 50 ch
85 J. de Lesseps Blériot XI-2 Gnome 50 ch

Galerie Complmentaire