Comte Charles de Lambert (1865-1944) France

Pilote des Biplans Wright n7 et n36 au 1er meeting mondial davion de 1909 en Champagne

Pilote biplan Wright n 52 la 2me semaine aronautique de Champagne

Charles de Lambert (1865 – 1944) est né à Funchal sur l’île de Madère. Dès 1885, à peine âgé de 20 ans, il se consacre entièrement à des "bateaux-glisseurs", précurseur de "l'hovercraft", et s'intéresse également à la locomotion aérienne et au vol mécanique.

Préoccupé par le vent, le comte Charles de Lambert (né en 1865) n’effectue que peu de vols à Reims. Sa meilleure performance et son record personnel consiste en une quatrième place le 26 juillet 1909, dans la compétition de distance.

Champagne le 27 août 1909 Le comte de Lambert vole tandis que le ballon dirigeable du Colonel Renard apparaît à l’horizon. Au sol, le mat des signaux est chargé de bannières de vols.

Le dimanche 27 juin 1909 Charles comte de Lambert devient le Pionnier de l'aviation des Pays-Bas :

Des dizaines de milliers de gens affluent (sous la pluie) à la Klappenbergse Heide (Bruyère de Klappenberg) pour voir le premier vol d’avion en Hollande organisé par Heerma van Voss, (fortuné industriel du sucre résidant à  Etten-Leur) pour le 40ème  anniversaire de sa sucrerie. Mais l’avion n’ayant pu décoller dans la journée du fait du vent et de la pluie, une partie du public était repartie frustrée, lorsque à  20 heures 25 l’avion Wright "Flyer" piloté par le Comte de Lambert s'élève au-dessus du territoire néerlandais. Il parcourt plus d'un kilomètre en restant plus de 3 minutes en vol. Ce vol est le point de départ de l’aéronautique aux Pays-Bas. (Cf G. van Heusden)

En juillet 1909 après son action d’éclat aux Pays-Bas le comte de Lambert, possède deux biplans Wright "Flyer" et se rend sur la plage de Wissant, dans le Pas-de-Calais pour tenter la traversée de la manche, enjeu de plusieurs prix dont celui de la Maison de champagne Ruinart. Hubert Latham (Français né et élevé en Angleterre), vise également cet exploit avec son monoplan "Antoinette IV". Louis Blériot, est également sur place pour relever le défi. Des essais infructueux de Latham et de Charles de Lambert laissent le champ libre à Blériot (gravement brûlé au pied au cours d’essais) qui réalise l'exploit de la première traversée de la Manche avec un vol de 35 kilomètres en 23 minutes le dimanche 25 juillet 1909.

Participant en Champagne au 1er Meeting aérien mondial, le comte de Lambert cherche une véritable revanche sportive, sans idée de récompense pécuniaire, après son échec de la Manche. Il y sera 4ème lauréat du Grand Prix de Champagne de la distance Prix décerné aux 6 avions ayant effectué la plus grande distance sans ravitaillement avec 116 km de vol sur Biplan Wright. Le lundi 18 octobre 1909 fait décoller son « Wright "Flyer » à 16 h 37 en banlieue parisienne et s’aventure au dessus de la ville de Paris jusqu'à la Tour Eiffel. Le lundi 18 octobre 1909 Charles comte de Lambert, encore en tenue d'aviateur, est félicité par Gustave Eiffel. Il la contourne à une hauteur d'environ 400 mètres et retourne à son lieu de départ où il atterrit après un vol de 48 kilomètres, en 49 minutes et 39 secondes. L'Aéroclub de France décerne aussitôt à Charles comte de Lambert sa Grande Médaille d'Or et dans les jours suivants il est fait Chevalier de la Légion d'Honneur. Charles de Lambert est également un inventeur brillant et nous devons à ses travaux "l'hovercraft". En octobre 1913 un hydroglisseur de Lambert piloté par son grand ami Paul Tissandier, bat le record du monde de vitesse sur l'eau avec 98,6 km/h.

de Lambert pilote Wright au 1er meeting mondial davions.

Le 5 juillet 1909, au Camp de Chlons-en-Champagne, Charles de Lambert vole sur biplan Wright. Il excute deux petits vols en compagnie de son fils, puis seul, un tour de piste de 3 km 15 m de hauteur.

Dimanche 22 août 1909 Le Cte de Lambert prpare son Biplan Wright n 7 au dcollage avec lan de lancement sur rail par contrepoids sur pylne au 1er meeting davion du Monde en Champagne (Reims-Btheny)

Ses records

  • Lauréat du 1er meeting mondial d’avion en Champagne en 1909 sur biplan Wright n°7
  • Grand PRIX de CHAMPAGNE de la distance : 4ème lauréat 116 km
  • PRIX HEIDSIECK et Louis ROEDERER de la VITESSE : 5ème lauréat (30 km à 62 km/h)
  • PRIX POMMERY du TOUR de PISTE : 7ème Lauréat (10 km à 62,9 km/h)

Galerie Complmentaire