René Métrot

Pilote sur biplan Voisin n 41 la 2me semaine aronautique de Champagne en 1910

Champion du 1er meeting mondial de 1909 en Champagne

Métrot est en 1909, un des premiers élèves du pilote instructeur E. Chateau de l’école de pilotage des biplan Voisin à Mourmelon-en-champagne.

Métrot, elève pilote de Voisin à Mourmelon-en-Champagne.

Le Blidéen René Métrot, qui a pu s'entraîner en métropole, décolle le 18 novembre 1909 de l'hippodrome du Caroubier et parvient à effectuer 1 kilomètre à 25 mètres de hauteur.

Le 22 octobre 1909, René Métrot, né à Blida en 1873, effectue le premier vol motorisé en Afrique en décollant de l’hippodrome du Caroubier à Hussein-Dey avec un biplan Voisin. C’est Julien Serviès, né à Saint-Denis-du-Sig en 1876, qui effectue le premier vol en Oranie, à La Sénia, avec un monoplan Sommer. Les vols des deux précurseurs trouvent un écho retentissant parmi la population, les spectateurs se pressent par milliers pour admirer les prouesses des premiers aviateurs.

René Métrot et Julien Serviès ouvrent chacun une école de pilotage à Blida et à La Sénia ; quelques sportifs prennent des leçons de pilotage et participent aux manifestations aéronautiques en compagnie de pilotes européens connus : Jules Védrines, Jan Oleslagers et André Taurin. La première victime de l’aviation est Edouard Paillole, né à Mascara en 1880, qui se tue à Hussein-Dey le 14 juillet 1911. La seconde victime est Léonce Ehrmann, né à Boufarik en 1879, qui brise son monoplan Borel au cours d’un vol acrobatique à Bône le 18 avril 1914.

Galerie Complmentaire