Adolphe Pégoud (1889 - 1915)

Les Maisons de champagne Mécènes du sport aéronautique du Monde.

Adolphe Pégoud (1889-1915), fils d’un paysan s’engage rapidement dans l’armée en 1907 et sert aux colonies (Algérie, Maroc) où il devient brigadier (1909). Il y rencontre le capitaine Louis Carlin, passionné du vol et jeune breveté pilote. Détaché auprès de l’école de vol de Satory, Carlin y fait transférer Pégoud avec le rôle d’aide-mécanicien.

C’est là que Pégoud fait son 1e vol en tant que passager car seuls les officiers sont formés au pilotage. Mais touché par l’enthousiasme de son élève, sûr de ses aptitudes, Carlin le fait admettre gratuitement à l’école de pilotage de Lyon-Bron. Son moniteur est le Franco-genevois Albert Kimmerling (1882-1912) (voir : Biographie). Pégoud décroche son brevet no.1243 en mars 1913, sur biplan Farman, quelques semaines après son arrivée. Cela coïncide avec la fin de son engagement militaire qu’il est contraint de quitter.

Il fut le premier à abandonner son avion pour sauter en parachute le 19/08/1913. Egalement un des premiers à effectuer un looping le 1 septembre de la même année.

Vinateliste