1913 / Le vainqueur de la coupe Pommery

1er vol le plus long entre lever et coucher du soleil

10 juin 1913, Marcel Brindejonc gagne la Coupe Pommery pour le 1er vol le plus long entre lever et coucher du soleil avec un vol de 780 Milles Nautiques soit 1 450 Km entre Paris et Varsovie. La prestigieuse «Coupe Pommery» était le trophée donné entre 1909 et 1913, deux fois par an (avant le 30 avril et avant le 31 octobre), à l'aviateur qui parcourait la plus grande distance en un jour (puis en deux jours en 1913).

Marcel-Georges Brindejonc des Moulinais (1892-1916)

Sa vocation de pilote surgit lorsqu’il voit durant l’été de 1909, et 1910 voler Roland Garros qui atteint les 150 km/h en 1910 sur son avion Demoiselle. En décembre 1910, il achète un avion Demoiselle à Alberto Santos-Dumont, au prix de 4 000 francs. Le 29 septembre 1913 à Reims (Champagne), lors de la Coupe Gordon-Bennett, Brindejonc remporte le concours de vitesse à près de 120 km/h et la seconde place dans le concours de hauteur, sur un biplace à moteur de 80 ch.

Il eut son brevet de pilote civil en 1911 (n° 448). Morane l'engagea comme pilote et devient vite un aviateur renommé, participant à de nombreuses épreuves. Marcel Brindejonc des Moulinais devint célèbre dans toute la France, son nom étant associé à celui de Roland Garros.

Marcel-Georges Brindejonc et la «Coupe Pommery»

Le 8 août 1912, il tenta en vain de remporter la «Coupe Pommery» sur le trajet Paris-Berlin, mais un incident mécanique l'immobilisa en Westphalie. La prestigieuse «Coupe Pommery» était le trophée donné entre 1909 et 1913, deux fois par an (avant le 30 avril et avant le 31 octobre), à l'aviateur qui parcourait la plus grande distance en un jour (puis en deux jours en 1913). Marcel Brindejonc des Moulinais fit plusieurs tentatives infructueuses en 1912 et 1913 :

  • Paris-Berlin le 8 août 1912,
  • Villacoublay-Berlin le 18 octobre 1912, tentative impossible après la bénédiction de son Morane-Saulnier à Villacoublay par l'évêque de Versailles (monseigneur Gibier) le 22 octobre 1912,
  • Paris-Munster le 29 avril 1913,
  • Brème-Bruxelles-Londres du 9 au 11 mai 1913, etc.
  • Marcel Brindejonc des Moulinais remporta de fait la célèbre coupe le 10 juin 1913 sur les 1 382,8 kilomètres (longueur homologuée, à la vitesse de 170 kilomètres à l'heure, les arrêts étant décomptés) de Paris (Villacoublay, départ à 3 h 37) à Varsovie (arrivée 14 heures et 18 minutes plus tard). Un de ses compétiteurs, Maurice Guillaux, avait prétendu avoir parcouru 1 386 kilomètres le 23 août 1913 mais ses affirmations s’étaient révélées excessives.

Appelé à accomplir son service militaire, il fut incorporé, le 10 octobre 1913 et participe brillement à la bataille de Champagne. Volant haut dans un avion camouflé il est abattu par erreur par deux Nieuport français dans l'après-midi du 18 août 1916 à l’âge de 24 ans.

Avions et aérodrome Reims-Bétheny en Champagne, Coupe Gordon-Bennett, octobre 1913.
Rost sur Deperdussin pour la coupe Gordon-Bennett à Reims-Champagne, octobre 1913.
Aérodrome Reims-Bétheny en Champagne, Coupe Gordon-Bennett, octobre 1913.
Prevost sur Deperdussin pour la coupe Gordon-Bennett à Reims-Champagne, octobre 1913.
Brégi sur Breguet pour la coupe Gordon-Bennett à Reims-Champagne, octobre 1913.

Galerie Complémentaire