Léonard trouva et définit l’hélice aérienne « he nell’aria si fa la femmina ». (La conquête de l’air dans Revue de Paris).