Dois-je écrire « Bolori » suivant son orthographe en langue italienne donné par Grosley, ou bien « Bolory » d’après l’appellation indiquée par M. Le’ Clerct et qu’il a trouvée ainsi rédigée lors de ses patientes recherches concernant cette famille et enfin « Baulory » tel qu’on peut le voir signé, par l’auteur, sur l’horloge de Rigny-le-Ferron. Ces variantes dans l’orthographe des noms propres étant alors très fréquentes, il m’est difficile de prendre une décision immuable. La solution la plus rationnelle me paraît devoir attribuer, à notre héroïque horloger, son nom d’origine italienne BOLORI.