Bon nombre d’œuvre d’art, vers la fin du XVIIe siècle, étaient d’une facture conforme à ‘esprit aérostatique du moment, qui accaparait tous les cerveaux, par exemple : la pendule montgolfière ci-dessus, réalisée par Gilles l’aîné de Paris.