1er Meeting mondial d’avion de 1909
Samedi 28août 1909, 7ème jour à Reims-Champagne
Extrait du journal « L'Ouest-Eclair» du 30 août 1909

Semaine d'aviation de Champagne: l'américain Curtiss gagne le prix de la vitesse et s'adjuge la coupe Gordon Bennett.
C'est par un temps calme et ensoleillé que s'ouvre cette journée qui promet d'être intéressante.
C'est en effet aujourd'hui, la finale de la Coupe Gordon-Bennett et les aviateurs attachent à cette épreuve une importance considérable.
La foule elle-même se passionne, à en juger par le nombre des promeneurs qui, de très bonne heure, circulent sur le champ d'aviation.
Bientôt les commissaires annoncent le départ officiel.
A 10 h 15, l'Américain Curtiss profite du beau temps et de l'absence totale de vent pour faire un essai officiel pour le tour de piste.
L'élégant appareil effectue un vol ultra-rapide : les chronométreurs font afficher le temps de T 55" 2/5.
Le record de Blériot est battu et Curtíss prend la première place : il est recordman du tour de piste.
Il a volé à une vitesse de 75 kilomètres 700.

A 10 h 55, Blériot se met en piste pour le prix du tour de piste ;
il fait un très beau vol, mais son temps, 7' 58" 2/5, ne bat pas celui réalisé par Curtiss quelques instants auparavant.

A 2 heures, Blériot tente un nouvel essai pour le prix du tour de piste sur son monoplan 22 ;
il ne peut faire que 8' 14" 2/5, temps qui ne bat pas son temps précédent, ni par conséquent celui de Curtiss.

A 11 h 35, Lefèvre prend le départ sur son appareil n° 25 pour la Coupe Gordon-Bennett.
Les 10 premiers kilomètres sont parcourus en 9 minutes 45" 4/5 ; les 20 kilomètres en 20' 47" 3/5.
Pendant le déjeuner, Delagrange sur appareil Blériot part pour courir un tour de piste ;
mais, arrivé au deuxième pylône, son hélice brisée est projetée à terre ;
l'appareil atterrit brusquement et l'aviateur se relève heureusement sans la moindre égratignure.

A 5 h 07, Blériot prend le départ sur son n° 22. Il effectue les 10 kilomètres en 7' 53" 1/5 ;
l'impression de vitesse est vive et déjà on applaudit à la victoire de Blériot,
mais les 20 kilomètres sont couverts en 15' 56" 1/5. Voici le classement définitif tel qu'il a été officiellement établi :

1er Curtiss (Américain) : remporte la coupe et le premier prix, de 25 000 francs, sur biplan Curtiss :
10 kilomètres en 7' 57" 1/5 - 20 en 15' 50" 3/5

2e Louis Blériot, sur monoplan Blériot, 10 kilomètres en 7' 53" 1/5 - 20 en 15' 56" 1/5

3e Latham (Français), sur monoplan Antoinette, 10 kilomètres en 8' 51" - 20 en 17' 32"

La Coupe Gordon-Bennett est donc gagnée par un Américain et sera disputée l'an prochain en Amérique.

L'Ouest-Eclair – 29 août 1909